Ouest-France, 25 juin 2018 : La Coop 5 pour 100 lance une souscription

Pour boucler le financement d’aménagement de son futur lieu, 33 rue de Trouville à Caen, la Coop 5 pour 100 a besoin de nouveaux souscripteurs et de dons. De quoi poursuivre ses activités d’économie collaborative et solidaire à but non lucratif.

    

Par Nathalie TRAVADON

http://aprg.fr/wp-content/uploads/2017/07/logo-OF.jpg

Pourquoi ? Comment ?

La Coop 5 pour 100, c’est quoi ?

La Coop 5 pour 100 est un beau projet lancé à l’été 2016 avec « un groupement d’achats (légumes, œufs, pommes, bière…) ouvert aux adhérents« , rappelle Laetitia Millon, une des personnes à l’origine du projet. Elle propose également un magasin général avec une épicerie de produits locaux, mais aussi des meubles, de la vaisselle, des objets de décoration, etc. Tous d’occasion. On y trouve même une ressourcerie : des meubles donnés ou collectés, remis en état. Et des ateliers de bricolage, de cuisine et de création…

 

Pourquoi des travaux d’aménagement ?

« Le 1er juillet, nous allons signer un bail de dix ans pour les nouveaux locaux de 1000 m2 que nous allons investir au 33 route de Trouville« , précise Laetitia Millon. Un endroit plus pérenne que ceux du cours Montalivet, qu’ils devaient quitter fin 2019.

Mais, avant l’ouverture prévue à l’automne, « nous avons des travaux d’aménagement à effectuer pour un coût d’investissement de 303 000 €. Plus 50 000 € de trésorerie pour les charges de démarrage et la constitution des premiers stocks. »

 

Qui soutient le projet ?

La Région Normandie soutient le projet à hauteur de 32 000 €, dont une aide à l’emploi de 5 000 €. « Pour cela, nous avions répondu à un appel à projet sur l’alimentation, la réduction des déchets et la sensibilisation au développement durable. »

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) subventionne aussi le projet pour 40 000 €.

« Nous avons aussi demandé des emprunts pour 240 000 € auprès de la Nef, du Crédit coopératif et de Normandie active. » Mais il manque 40 000 € pour équilibrer leur plan de financement : « 20 000 € sont déjà acquis par les souscriptions actuelles au capital social de la Société coopérative. »

Il manque donc 20 000 € pour boucler leur plan de financement.

 

Comment boucler les financements ?

Pour boucler son budget pour le futur lieu et trouver les 20 000 €, la Coop lance une campagne de souscription . « Aujourd’hui, nous comptons 310 souscripteurs. Notre ambition est d’atteindre les 400 souscripteurs. » Quand on souscrit, on devient co-propriétaire et co-décisionnaire. La Coop 5 pour 100 développe ainsi une économie collaborative et solidaire à but non lucratif sous la forme d’une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Une part coûte 10 € . Elle espère aussi inciter de nouveaux souscripteurs à les rejoindre. « Les dons sont aussi les bienvenus. »

 

Quel projet pour le futur lieu ?

« Nous souhaitons ouvrir une cantine en lien avec l’épicerie qui existe déjà. L’objectif est de cuisiner des produits de saison et locaux. » Et si des produits frais n’ont pas été vendus à l’épicerie, ils serviront pour faire le repas de la cantine. Et les repas non vendus seront proposés à l’épicerie en plats traiteur. L’objectif : réduire toujours plus les déchets. « Nous prévoyons aussi des cours de cuisine. »

Dans ce nouveau lieu, « nous aimerions employer douze personnes à mi-temps pour partager le travail. » Soit 7,5 équivalents temps plein.

(source : https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/caen-la-coop-5-pour-100-lance-une-souscription-5844095)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.