À la Coop, pas de petits profits… pour la planète

Nos consommations quotidiennes ont un impact sur les forêts

« L’empreinte forêt » mesure l’impact de notre consommation sur les forêts. L’association Envol Vert a établi un système de calcul.

Résultat : en moyenne, chaque Français détruit 352 m² de forêt pour satisfaire son mode de vie. Bon, une moyenne ne veut pas dire grand chose, alors, on peut calculer sa propre empreinte, histoire de… se rassurer, ou… prendre conscience qu’on peut agir chacun.e à son niveau !

À l’échelle de la population française, cela revient à 2,4 millions d’hectares de forêts détruites annuellement pour permettre notre consommation actuelle, soit l’équivalent de la Bretagne, ce qui n’est pas une paille, ni une brindille, même pas encore une branche…

Consommer à la Coop 5 pour 100 diminuera votre empreinte forêt

. Une des recommandations d’Envol Vert est « d’apprendre à conserver les produits plus longtemps, les faire réparer, les recycler ». Toute l’activité de la ressourcerie de la Coop 5 pour 100 est tournée vers ces objectifs. La boutique vous attend avec ses nombreux objets de toutes sortes à prix très raisonnables, et ses arrivages quotidiens.

Même si, comme le révèle l’étude, l’achat d’objets en bois ou en cuir est relativement marginal dans l’empreinte forêt, un objet en cuir ou en bois que vous achetez de seconde main à la Coop 5 pour 100 impacte votre empreinte dans une moindre mesure puisque c’est le premier acheteur qui crée la demande initiale de la matière. Votre achat évite d’exploiter de nouvelles matières premières et donne du temps de régénération forestière. Il n’y a pas de petits profits… Pour la planète.

. Une autre des recommandations d’Envol Vert est d’entamer une réflexion sur notre manière de nous nourrir, particulièrement à propos des protéines animales.

Comme le montre l’affiche d’envol Vert (ci-dessus) l’impact de la production de la viande sur la déforestation est considérable.

Et si on veut se faire peur, voyons le bilan écologique d’un œuf industriel… :La Coop 5 pour 100 vous propose son épicerie avec ses produits du quotidien ; elle privilégie le vrac, le local et le bio.

Voyez la liste de nos producteurs et productrices, nous les avons soigneusement sélectionné.es pour vous.

Samedi 17 novembre : portes-ouvertes à la Coop

//Portes ouvertes//

Samedi 17 novembre, c’est portes ouvertes à la Coop 5 pour 100 à partir de 10h !
En plus de l’ouverture de l’épicerie et de la ressourcerie, des animations et ateliers seront proposés :

  • atelier fabrication de bijoux (14 à 16h),
  • atelier de saponification à froid,
  • lecture de contes (le matin pour les 2-4 ans et l’après-midi pour les 5-9 ans).

Tout cela dans une ambiance musicale jazz manouche !

Repas possible sur place.

Alors… à samedi !

Journée « DO DAY » – samedi 10 novembre

Samedi 10 novembre de 10h à 18h

à la Bibliothèque Alexis de Tocqueville

à Caen

Venez profiter de cette journée découverte autour des piliers de l’économie circulaire !

L’idée est d’échanger autour de « comment ménager ses finances tout en préservant notre planète » !

En partenariat avec d’autres associations caennaises telles que la La Coop 5 pour 100, Café Sauvage, L’humanivelle et le Crepan !

La Coop 5 pour 100 proposera un stand « mini-ressourcerie » de 10h à 18h.

 

Lien facebook

PET caca, la Coop est là

Le mardi 23 octobre 2018, débutait à Vienne, en Autriche, le Congrès de l’Union européenne de gastro-entérologie. Il y a été présenté une étude exploratoire portant sur huit personnes en bonne santé, vivant dans des pays différents (Italie, Finlande, Pologne, Royaume-Uni…) à des latitudes diverses (de la Sibérie aux bords de la Méditerranée), aux divers régimes alimentaires. Cette étude consistait à analyser les excréments de ces personnes, en cherchant la présence de dix types de plastiques.

 

Contamination aux plastiques

Tous les échantillons analysés se sont révélés positifs : au minimum, 10 grammes de fèces contiennent dix-huit microparticules de plastique, le maximum étant de 172, et la médiane située à vingt… Plus surprenant, presque tous les types de plastiques recherchés ont été retrouvés. Du polypropylène (PP) et du polytéréphtalate d’éthylène (PET) ont été identifiés dans tous les échantillons, les autres matières les plus fréquemment retrouvées étant le polystyrène (PS), le polyéthylène (PE) et le polyoxyméthylène (POM).

Les emballages de la Coop 5 pour 100

Pour ses produits alimentaires, l’épicerie de la Coop 5 pour 100 vous propose des emballages en verre (jus de fruits, pâtés, etc.) ou des sacs en papiers pour les pains, les farines et les fruits et légumes.

Enfonçage de porte ouverte, la Coop ouvre ses portes

Lundi 22 octobre 2018, dans la revue médicale américaine JAMA Internal Medicine (en anglais), on peut lire les résultats d’une grande enquête épidémiologique, portant sur 68 000 Français : elle compare la prévalence des cancers selon les modes d’alimentation.

Enfonçage de porte ouverte

Les consommateur.trices régulier.ères d’aliments issus de l’agriculture biologique verraient leur risque global d’avoir un cancer diminué de 25% (La baisse est même de 34% pour les cancers du sein chez les femmes ménopausées, et de 76% pour les lymphomes…).

Wouah ! Étonnement général !!??

La Coop 5 pour 100 vous ouvre ses portes

Parmi ses engagements, la Coop 5 pour 100 développe un aspect éthique : Garantir une transparence de fonctionnement dans l’origine des produits proposés et une politique du prix juste :  un prix le plus accessible possible pour les consommateur·trices tout en rémunérant correctement le travail des personnes.

Le magasin d’alimentation propose toute une gamme de produits :

  • pour consommer autrement,
  • à des prix raisonnables issus d’un lien direct entre consommateur.trice et producteur.trice de l’agriculture biologique ou assimilée,
  • produits issus de modes de production respectueux de l’environnement, des hommes et des femmes, et prioritairement conçus localement.

N’hésitez pas à passer ! Cours Montalivet.

Campagne de resouscription

Campagne de re-souscription au capital 
de la Société Coopérative Coop 5 pour 100

 

Historique… 
En janvier 2017, l’assemblée générale constitutive de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif « Coop 5 pour 100 » validait les statuts de la société, nommait sa première Présidente et son premier Conseil Coopératif. Le premier capital avoisinait les 7000 € et la société pouvait alors recevoir de nouvelles souscriptions qui, aujourd’hui, s’élèvent à 20 000 € ! Vous faites partie de ces 300 sociétaires qui, par leur souscription au capital de la SCIC, avez marqué votre engagement envers le projet de la Coop 5 pour 100 et avez ainsi souhaité participer à ses activités et sa gouvernance.

Aujourd’hui…

À vous qui avez cru en ce projet qui, aujourd’hui, développe ses activités sous couvert de l’association  «le projet Coop 5 pour 100»  et demain sera pérennisé lors de l’installation de ses activités dans son local définitif (dans le cadre d’un bail de 10 ans !), nous proposons d’acquérir de nouvelles parts sociales et nous vous expliquons à quoi seront destinés les fonds ainsi collectés dans le capital social de la SCIC.

 

Demain…

Le 1er juillet 2018, la Coop 5 pour 100 signera un bail pour un local de 1000 m2 situé au 33, Route de Trouville. Elle devra alors engager des travaux d’aménagement en vue d’une ouverture au printemps 2019. Le plan de ces aménagements a fait l’objet d’un dépôt de permis de construire qui est en cours d’instruction et d’un plan d’investissements qui chiffre les travaux à réaliser et les fonds à obtenir en vue de leur financement.

Le total des investissements s’élève à 303 000 € auxquels il faut ajouter 50 000 € de trésorerie pour couvrir la constitution des premiers stocks et la couverture des charges de démarrage de l’activité. Pour financer ce besoin de 353 000 €, nous avons obtenu des fonds publics (ADEME et Région Normandie) pour 73 000 € et nous sollicitons des emprunts auprès d’organismes financiers (NEF, Crédit Coopératif et Normandie Active) pour 240 000 €.

Il manque donc 40 000 € pour équilibrer notre plan de financement : 20 000 € sont déjà acquis par les souscriptions actuelles au capital social de la Société coopérative.
Il manque donc 20 000 € pour boucler notre plan !

 

Nous avons déjà lancé de nouvelles pistes pour financer ces 20 000 € : fondations, subventions, aides matérielles sur les investissements… mais nous proposons également de poursuivre l’augmentation du Capital social de la SCIC. Pour cela, nous sollicitons de nouvelles souscriptions aux personnes qui découvrent la Coop et souhaitent s’y engager. Mais il est aussi possible d’augmenter sa souscription individuelle en achetant de nouvelles parts sociales (d’une valeur unitaire de 10 €). Si vous le souhaitez et que vous le pouvez, nous vous remercions de compléter le bulletin de souscription (pour les personnes physiques et pour les personnes morales) et de l’adresser (ou le déposer) à la Coop 5 pour 100 – 20,  Cours Montalivet – 14000 CAEN.
Et pour tout renseignement : contact@coop5pour100.com

Si vous souhaitez avoir des informations plus précises sur le projet, les données financières et le fonctionnement de la SCIC, vous pouvez accéder à l’ensemble de la documentation en cliquant sur les liens.

Liberté – 30 septembre 2018

 

Laëtitia Millon et Didier Hays sont deux des initiateurs de la Coop 5 pour 100, à Caen (Calvados). (©Nicolas Claich/Liberté – Le Bonhomme libre.)

VIDÉO. À Caen, ils testent un « nouveau modèle économique »

Lancée à Caen (Calvados) il y a près de 3 ans, la Coop 5 pour 100 poursuit son développement. La coopérative va bientôt déménager et créer de nouveaux emplois.

C’est un hangar de 1500 m2, mis à disposition par la Communauté urbaine Caen la mer, cours Montalivet, à Caen (Calvados). Pour qui ne connaîtrait pas le lieu, difficile d’imaginer qu’à l’intérieur se trouve la Coop 5 pour 100, un lieu dédié à l’économie collaborative ouvert depuis mai 2016. Didier Hays, l’un des cinq porteurs du projet, détaille le concept :

L’idée était de créer un véritable écosystème basé sur de multiples activités. Notre objectif est que ce nouveau modèle économique parvienne à s’équilibrer.

Ressourcerie et groupement d’achat

La Coop a fondé la première « ressourcerie » du Calvados. Il s’agit de collecter meubles et objets divers usagés, de les valoriser au sein des ateliers de menuiserie ou d’électronique, puis de les revendre une fois remis en état. Didier Hays explique :

Nous essayons de réemployer un maximum afin de limiter les déchets. Tous ces objets ont une deuxième vie. Seuls ceux qui ne sont pas réparables sont orientés dans une filière de recyclage.

Les « coopérateurs » ont ensuite fondé un groupement d’achat autour de l’agriculture locale. « Nous travaillons avec une quarantaine de producteurs locaux, situés dans un rayon de 50 km autour de Caen ». Via le site internet de la coopérative, les adhérents peuvent passer commande de leur panier et venir le récupérer les mercredis, vendredis et samedis. Fruits et légumes, pain, œufs, viande, produits laitiers, mais aussi produits d’hygiène sont disponibles.

Les bénéfices de la revente de meubles et de l’épicerie locale servent à faire fonctionner le lieu.

Objectif : dix emplois en 2019

Le projet est basé sur l’investissement de la cinquantaine de bénévoles actifs et des quelque 250 coopérateurs, mais l’association compte tout de même trois salariés. Les initiateurs envisagent de créer sept nouveaux emplois à partir d’avril 2019, quand la Coop aura intégré son nouveau local, route de Trouville, à côté du Papillon Noir Théâtre. Didier Hays se montre impatient :

Nous pourrons développer les ateliers et lancer notre projet de café-cantine.

Samedi 29 septembre 2018, à l’occasion de la « Journée des possibles », le public a pu goûter la soupe carotte – coco – cumin, le tzatziki et le riz au lait accompagné de pommes caramélisées et pralin d’Isabelle.

 

Contact : Coop 5 pour 100. 20, Cours Montalivet, 14 000 CAEN

Tél : 06 30 34 49 49

contact@coop5pour100.com
Pôle réemploi : ressourcerie@coop5pour100.com
Pôle alimentation : alimentation@coop5pour100.com

 

 

Notre reportage vidéo lors des portes ouvertes de la Coop 5 pour 100,

samedi 29 septembre 2018

 

(Source : Liberté – Le Bonhomme Libre, Publié le

L’Ademe tousse, la Coop à la rescousse

Ce mercredi 26 avril 2018, l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) publie une étude d’où il ressort que nous devons consommer mieux et moins.

Elle pousse un cri d’alarme relatif à notre suréquipement : les ménages possèdent en moyenne 99 équipements électriques et électroniques (Spontanément, les gens déclarent en avoir 34…). « l’ensemble des équipements, meubles et électroménagers présents dans la maison pèse en moyenne 2,5 tonnes ». Pour fabriquer ces 2,5 tonnes d’équipements, « il a fallu mobiliser 45 tonnes de matières premières » et « le CO2 émis pendant tout le cycle de fabrication est de 6 tonnes de CO2 », soit l’équivalent de 6 allers-retours Paris-New York.

Parmi les conseils qu’elle liste pour prolonger la durée de vie de nos équipements, l’ADEME propose de donner les appareils dont on ne veut plus ; c’est là que la Coop 5 pour 100 intervient, dans la région caennaise.

La Coop 5 pour 100 récupère vos appareils et autres objets, en état de marche ou facilement réparables, qu’elle réinjecte à prix très abordables dans le circuit de consommation, dans son magasin solidaire situé Cours Montalivet à Caen.

Vous pouvez venir les déposer directement aux heures d’ouverture du magasin.

Vous pouvez nous solliciter pour enlever à domicile vos meubles.

Vous pouvez les déposer pour la Coop à la déchetterie de Fleury-sur-Orne.

Vous pouvez aussi passer par le biais des UTILOTROC et des collectes éphémères dont nous sommes partenaires.

29 septembre : la fête des possibles à la Coop

Samedi 29 septembre de 10h à 17h, c’est la fête des possibles (https://fete-des-possibles.org/) pour mettre en avant des initiatives citoyennes rendant ce monde plus juste, plus écolo et plus humain.

Pour s’inscrire dans cet évènement national, la Coop organise une journée « spéciale ». Au programme :

  • Chasse au trésor pour découvrir les différents aspects du lieu,
  • Un repas « fin d’été début d’automne » est proposé sur le temps du déjeuner,
  • Braderie à la ressourcerie,
  • En exclusivité : « la chorale éphémère et déjantée de la Coop' »,
  • d’autres animations à venir…

1 2 3 15