Visite pédagogique de la ressourcerie

Enseignant·es, éducateur·trices, animateur·trices, organisateur⋅trices
la Coop 5 pour 100 propose
une visite de la ressourcerie et une découverte de ses activités et de ses métiers,
destinées à vos publics.

Consultez la plaquette :

Plaquette A5
.

N’hésitez pas à nous contacter : ressourcerie@coop5pour100.com

témoignages de bénévoles

Comme on pourra s’en rendre compte, les bénévoles qui participent à la Coop 5 pour 100 témoignent de raisons d’engagement et ressentis divers ; ils et elles génèrent et bénéficient de la production de biens et services (valeur économique), de liens sociaux (valeur humaine), promeuvent et défendent une cause dans l’espace public (valeur éthique).

En fait, j’ai pris une part sociale pour aider la Coop, comme ça… en me disant que je trouverais bien deux heures par mois pour donner de mon temps, malgré le boulot qui me prend pas mal. Et puis finalement, je viens deux heures par semaine, j’ai trouvé un petit créneau, avec un bonne copine, on vient aider à l’épicerie…

 

″J’adore les livres, on en trie de toutes sortes, on voit des raretés…
J’ai acheté pour moi des polars et des livres jeunesse pour mon petit-fils.″

 

C’est un projet concret pour l’environnement, on met les mains ‘dans le cambouis’…, on donne une seconde vie à une multitude d’objets. C’est à l’échelle de l’agglomération, mais bon, comme on dit, ce sont les petits ruisseaux…

″Je suis retraité ; je ne me voyais pas rester chez moi à ne rien faire, et comme j’ai toujours été écolo dans l’âme, j’ai décidé d’aider le projet car c’est très souple, on vient quand on veut, comme on peut…″

 

Ben, j’ai pas mal hésité, je suis plutôt un gars timide. Mais la première fois, à peine arrivé, j’ai été embarqué dans le camion pour aller à la déchetterie chercher des trucs ! Mis dans l’ambiance direct ! On l’a rempli entièrement, ça gaspille dur !

″Quand j’étais gamine, j’aurais voulu être cheffe cuistote ! Mais… secrétaire à la compta… tout faux ! J’viens aider à la cuisine avec Isabelle : alors là, je m’éclate et j’apprends plein de recettes et de tours de main. On fait à manger pour les gens pour de vrai ! Je cuistote !″

 

Je viens au groupe tricothé le mercredi, j’ai toujours aimé ça ; ici c’est utile, à un moment dans l’année, vers la rentrée, on fait les bonnets, les écharpes et les gants pour les migrants de Ouistreham, ça, c’est bien pour ces jeunes-là…

″On s’apprend des trucs entre nous… L’autre jour, il y avait une belle chauffeuse, toute propre, presque neuve, les gens l’avaient jetée parce qu’un scratch était décousu, n’importe quoi… Bref, j’ai vu comment faire le point de couture, ni vu ni connu, comme neuf. Et hop, en magasin !″

Moi, j’aime bien aider les gens dans le magasin ; l’autre jour, une dame est arrivée, elle a pris tous les appareils de sport et de musculation pour monter une salle de sport à… Madagascar… ! On est même allé voir ensemble dans la réserve et elle a pris d’autres objets pour remplir le conteneur… Des chaises, des meubles, un lit bébé…

 

« Dans ma vie, j’ai pas mal été militant dans des partis, mais j’en ai eu marre, c’est pas pour critiquer, mais c’est beaucoup « grand causeux, p’tits faiseux »… quand même… non ? Bon, à la Coop, on se retrousse les manches, on donne dans le concret. Et puis, l’écologie… Y a pas à dire, c’est l’urgence. »

C’est drôle, mercredi dernier, y avait un p’tit jeune avec moi, on réparait une chaise, je me suis revu quand j’aidais mon grand-père, gamin… C’est la transmission…

 

″Je veux bien répondre, mais je ne suis pas coopératrice : on a été accueillis dans les ateliers de la Coop pour faire nos pancartes pour la manifestation de la Marche pour le climat, on a de la place et du matériel, c’est super pratique, on était dans l’urgence et on a gagné un temps fou. C’est ça « coopérer », non ?″

J’ai vu Fred Vargas à la télé [à La Grande Librairie] et je viens de finir son livre… Pfff, ça fait froid dans le dos… Faut y aller maintenant, on ne peut plus attendre. Alors, j’ai voulu m’engager et je suis venue voir la Coop 5 pour 100. J’y achète bio, ça ne me coûte pas plus cher au final car j’ai compris l’enjeu de réduire drastiquement notre consommation de viande.
En lisant l’affichette là-bas, on voit qu’ici on fait des choses concrètes :

« Ce que j’apprécie, outre l’égalité de pouvoir due à la structure coopérative, c’est la mixité et la parité entre hommes et femmes, Ainsi que le mélange entre jeunes et moins jeunes. »

Participer à la Coop m’a permis, pendant que j’étais au chômage, de garder la main sur mes compétences, tant techniques que relationnelles. »

« Moi, ce qui me plaît, c’est qu’il n’y a pas de chef… Bon, évidemment, on ne peut pas faire n’importe quoi, et là, si on a besoin, il y a toujours quelqu’un pour nous aider ou nous conseiller, mais pas de chef. »

Pendant que j’étais en activité, j’ai bénéficié d’une multitude de services venant de la collectivité, santé, assurances, associations… Pour moi qui suis retraité et alors que la collectivité continue à se cotiser pour ma pension, je trouve normal de rendre au collectif par du bénévolat, comme une manière de soutenir par mon action les emplois créés à la Coop.
L’idéologie dominante n’a retenu que le côté ‘compétition’ et ‘concurrence’ de la théorie de Darwin, mais si on la lit bien et si on regarde autour de nous, c’est d’abord la ‘coopération’ entre humains qui fait que ça tient debout.

« C’est un projet économique qui pourrait être démultiplié et dans un monde idéal, ça pourrait devenir dominant. On pourrait penser que l’économie est gérée par une prise en charge collective, est une réponse aux besoins sociaux et vitaux. Et duquel serait complètement absent ce qui est dominant aujourd’hui ; c’est-à-dire le profit, le consumérisme et l’individualisme ! Voilà, c’est ça la Coop, c’est cette prise en charge-là. Cette volonté de reprendre notre vie en main. »

vente à emporter à la Coop

La cantine et l’épicerie de la Coop 5 pour 100 vous proposent de la vente à emporter : si tous les repas préparés pour le midi ne sont pas vendus, ils rejoignent, pour l’après-midi, la vitrine réfrigérée située entre les deux lieux.

exemple : plat principal et dessert du mercredi 22 mai 2019Si vous n’avez pas pensé à apporter vos contenants, la Coop peut vous vendre des récipients bio-dégradables, compostables et réutilisables.

 

 

 

préparations alimentaires à la Coop

La Coop 5 pour 100 vous propose diverses préparations alimentaires salées et sucrées :

nos producteurs et productrices

Akal Food : produits à base de spiruline

Rue verte Pascale et Fabrice Brianchon : sauces et préparations salées

Douceurs d’enfance : gâteaux et confitures

La ferme des Crettes : terrines, pâtés (porc)

Safran du bocage : produits à base de safran

Tutti Planti : sirops, gelées, confitures

François et Madalen Tourret : miel

Le Goût des Champs, Lucie Poincheval : petits pots (bébé) de légumes et fruits

Fraise et Compagnie, Maud Poincheval : confitures, gelées, sirops

Vert Framboise, Sandrine Daccache : traiteur à Caen, pâtisseries d’exception

œufs, viandes, poissons et laitages à la Coop

La Coop 5 pour 100 vous propose ses produits frais :

nos producteurs et productrices

ŒUFS et VIANDES

Ferme des Pâtures : bœuf, veau, porc

Aurélie Levasseur : œufs, poules

Frédérique et Yohann Pesquerel : bœuf au cidre, chili de porc, axoa de porc, viande de porc

Laurent Montéléon : poulets

Maison Saint-Lô : truite et produits transformés

PRODUITS LAITIERS

Bergerie Hamelin et Compagnie : fromages de brebis

La Boîte à fromages : fromages de vache, yaourts…

Les Fermes bio d’Isigny : lait, beurre et camembert

La ferme Rossigny : fromages de chèvre

Ferme du Clos Mont d’Or : crème, lait cru

La Godinette, Valérie et Nicolas Pitrayes : glaces et beurre salé

EARL du lieu Foin, Olivier et Angélique Godey : yaourts aux fruits

GAEC du Bois de Canon : Lin Bourdais et Sophie Martinet sont producteurs d’une tomme fermière de Normandie au lait cru de vache de race Normande.

boissons et autres liquides à la Coop

La Coop 5 pour 100 vous propose :

des boissons

nos producteurs et productrices

Brasserie La Lie : bière

Brasserie La Fresneysie : bière

Brasserie La Mouette : bière

Ça va tea ? : thé glacé

Café Dauré : café, thé

Faso’Die : boissons traditionnelles africaines

Vergers de Ducy : jus de pommes, poires, cidre, poiré…

Vin chez toi : vins

PIVA SCEA : vins de Bordeaux

Meuh Cola : limonade et autres sodas

Domaines Monbouché, EARL Theulet-Marsalet : Vins Bergerac et Monbazillac

Le Verger de la Reinette : jus de fruits produits dans l’Orne

Mickaël Mary – Terres de Simples : tisanes simples et composées

Green & Co : Pipi du Dragon

 

 

et autres liquides…

En partenariat avec l’association Normandie Grèce, nous travaillons avec une coopérative sociale (Eptastiktos Coopérative) qui défend les oliviers anciens de Crète et redistribue ses bénéfices pour des actions sociales. Découvrez cette huile délicieuse en bidons de 1, 3 ou 5 litres.Ecodis

Les Fermes bio d’Isigny

fruits et légumes à la coop

Faut-il encore se convaincre des différentes bonnes raisons de manger des fruits et légumes ? Jetons un œil au lien précédent ou à celui-ci et la raison l’aura emporté. Un petit calendrier peut nous y aider.

La Coop 5 pour 100 propose dans son épicerie fruits et légumes bio de saison et locaux (si lointain, équitables).

nos producteurs et productrices

Aux légumes du moulin : « Située au Haut de Craham, à Cahagnes (14240), Cédric a créé son entreprise en 2003 et a été rejoint par Johann en 2012. C’est en 2014 que nous avons créé la société EARL Aux légumes du moulin et embauché Ophélie.
Nous produisons des légumes de saison très diversifiés sur 3,5 ha de légumes de plein champ et 2800 m² de serres froides.
Une petite partie du travail est faite en traction animale avec Salam et Nikita, nos deux ânes.
Vous pouvez nous retrouver le jeudi soir pour un marché à la ferme à partir de 17h30. Nous sommes également présents sur le marché Saint-Sauveur du vendredi matin à Caen.
« 

Le Biau Courtil : « Depuis 2000, nous produisons sur un site à Torteval Quesnay (14240) à environ 30 km à l’ouest de Caen, 20 min Bayeux, dans le Calvados. Nous produisons 120 variétés de légumes du monde entier, sur un site de 22 hectares dont 8h de maraichage, suivant une éthique et des valeurs. »

EARL des 4 saisons : Située à La Graverie aux portes de Vire, dans le Calvados, l’exploitation de Christine GAMAURY et Nicolas PARIS, l’EARL des 4 Saisons, comporte plusieurs productions en agriculture biologique (maraîchage, petits fruits, œufs, élevage ovin viande ), et une production de miel (30 ruches) et de pains d’épices non certifiable en AB. L’exploitation fonctionne sur 32,40 ha d’un seul tenant à ce jour (3 ha de maraîchage dont 1500 m² de tunnels, 0,35 ha de fruits rouges, 9 ha de céréales et 20 ha de prairies dont les parcours des poules, des prairies temporaires pour les rotations et des prairies naturelles permanentes).

Vergers de la Frestellée : Ferme conduite en agriculture biologique aux produits labellisés Ecocert : pommes vendues en filet de 5 ou 10 kg, fraises, poires, prunes, abricots, pêches, nectarines, coings, cerises, fruits rouges, rhubarbe, kiwis, châtaignes. Possibilité de cueillette sur place.

1 2 3 4 5 22